Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'atelier  de jojo

Chaque jour vous trouvez des tutos a realiser du monde entier. Je remercie chacune d'entre vous pour vos visites et les autres pour leurs gentils commentaires déposés.

verlaine!!

Paul Verlaine est un poète français né à Metz (Moselle) le  et mort à Paris le  (à 51 ans).

Admirateur de Baudelaire, il s'essaie à la poésie et publie son premier recueil,

Poèmes saturniens en 1866 à 22 ans. Sa vie est bouleversée en septembre 1871 quand il rencontre Arthur Rimbaud

. Leur vie amoureuse tumultueuse et errante enAngleterre et en Belgique débouche sur la scène violente où, à Bruxelles, Verlaine blesse superficiellement au poignet celui qu'il appelle « l'époux infernal » : jugé et condamné, il restera en prison jusqu'au début de 1875

, retrouvant le catholicisme de son enfance et écrivant des poèmes qui prendront place dans ses recueils suivants : Sagesse (1880), Jadis et Naguère(1884) et Parallèlement (1889). Usé par l'alcool, Verlaine meurt à 51 ans, le 8 janvier 1896, d'une pneumonie aiguë et est inhumé à Paris dans le cimetière des Batignolles (11e division).

 

 

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon coeur
D’une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Paul Verlaine, Poèmes saturniens

 

 

 

Dame souris trotte
Noire dans le gris du soir,
Dame souris trotte
Grise dans le noir.

On sonne la cloche,
Dormez les bons prisonniers !
On sonne la cloche :
Faut que vous dormiez.

Pas de mauvais rêve,
Ne pensez qu’à vos amours.
Pas de mauvais rêve :
Les belles toujours !

Le grand clair de lune !
On ronfle ferme à côté.
Le grand clair de lune
En réalité !

Un nuage passe,
Il fait noir comme en un four,
Un nuage passe.
Tiens le petit jour !

Dame souris trotte,
Rose dans les rayons bleus.
Dame souris trotte :
Debout les paresseux !

Paul Verlaine

 

 

je souris en songeant que nous les apprenions par coeur et que grace a ça je m en souviens même si je ne me souvenais plus de l auteur

 

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Ah la la que de souvenirs !!!!!!
Répondre
V
Je vous remercie tout d’abord pour ce blog génial. Je viens tous les jours week end compris ! Bonne continuation
Répondre
G
Je connaissais le premier poème bien sûr, mais je découvre le second. Merci de ce partage.
Répondre