Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Atelier de Jojo

celle qui a changé

7 Janvier 2016, 08:47am

Publié par Jojo

 

Sauvagement battue par son mari aristocrate. Jeté hors de sa maison. Banni de voir ses propres enfants. Caroline Norton a payé un prix terrible pour un mariage imprudent. Pourtant, son courage en osant demander le divorce il ya 150 ans a déclenché une révolution sociale qui allait changer la Grande-Bretagne pour le meilleur ... et ...

George battre sa femme. Parfois, leurs serviteurs ont dû intervenir pour la protéger. Deux fois, Caroline a quitté son mari. Chaque fois, elle est revenue pour le bien de leurs enfants.

 

Elle avait tout pour elle, à l'exception de l'argent. La famille était pas riche, et pour aider à améliorer leurs perspectives, elle a accepté de se marier, en 1827, le plus jeune fils d'un pair, l'ambitieux George Norton, député de Guildford.


Elle était de 50 quand, en 1858, en grande partie due à ses efforts inlassables, le projet de loi qu'elle avait combattu pour a été adoptée dans la loi.


Mais ce ne fut qu'après George est mort, en 1877 que Caroline, maintenant âgé de 69 ans, pourrait se remarier - cette fois à Sir William Stirling-Maxwell, qui lui a donné trois mois de bonheur avant sa mort.

 

 

 

 

Commenter cet article

Kalypso 07/01/2016 19:38

Il fallait une fameuse dose de courage pour défendre ces causes à cette époque.
Il y a encore beaucoup de femmes en grande souffrance en ce monde.

DM 07/01/2016 10:46

Oui, on doit beaucoup à ces femmes qui se sont battues pour leurs droits- et les nôtres.... Chez nous , George Sand avait un peu fait le même genre d' erreur , sauf que elle , par son mariage elle perdait son patrimoine au profit de son mari .... Elle a contribué à changer les lois sur le divorce .... En tous cas , dans notre " pays des droits de l'homme", la femme finalement vote depuis peu .... Et il y a encore du boulot, et on n'est pas à l'abri de régresser .....

jojo 07/01/2016 18:56

t as raison nous sommes encore loin mais on y arrivera car on est des super nanas ahhhhhhhhhhhhhh biz jojo