Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chaque jour vous trouvez des tutos a realiser du monde entier. Je remercie chacune d'entre vous pour vos visites et les autres pour leurs gentils commentaires déposés.

la bouteille

au ive siècle, le fond plat (en fait jamais rigoureusement plat)
est progressivement remplacé
par un fond piqué qui assure une meilleure stabilité.
Appelé par les professionnels piqûre, ce culot concave s’est généralisé, à l’exception de la cuvée Cristal
. Les bouteilles gardent des formes diverses (à quatre pans, cylindrique, gourde recouverte d'osier)
et sont surtout utilisées dans les auberges,
alors que dans les maisons le récipient pour l'eau
est plutôt la cruche ou le pichet.
Du xive siècle au xviie siècle, elles portent des noms divers selon leurs formes : bulbe, hampe, globPetits, grandes, rondes à la base ou effilées,
les bouteilles de vin peuvent présenter des formes très variées.
Toutefois, une caractéristique ne change pas elle :
la forme du "cul" de la bouteille.
Quand il s'agit de vin, les contenants n'ont en effet pas le fond plat, mais creux. Pourquoi une telle étrangeté ?
Pour le comprendre, il faut remonter les siècles.
Cette particularité date en réalité du IVe siècle.
C'est à cette époque que le fond de la bouteille
ou piqûre dans le jargon viticole est devenu creux.
Cette forme servait tout simplement à stabiliser la bouteille
et depuis, elle s'est généralisée à de nombreux types de bouteilles.
Mais cette forme creuse ou concave a aussi d'autres avantages.
Elle permet pour les vins pétillants comme le champagne
contenant une très forte pression,
de rendre la bouteille plus solide.
Cette structure permet en effet de mieux répartir la pression du gaz carbonique (CO2), ce qui réduit les risques que la bouteille n'explose.
Une seule exception a été faîte à cette règle en 1855
sur demande du Tsar russe Alexandre II
qui craignait que ses opposants cachent un explosif dans la piqûre.
Des bouteilles exclusivement plates furent ainsi conçues.
Mais ce ne fut pas la seule exigence du tsar,
qui, quelque peu méfiant ordonna aussi que ses bouteilles soient transparentes pour pouvoir y déceler les poisons dissimulés à l'intérieur. 
Ironie du sort, Alexandre II fut tout de même victime d'un attentat en 1881.

 
  • le huitième : 9,4 cl (inusité)
  • le quart : 18,75 ou 20 cl (utilisé par les compagnies aériennes et parfois dans les boîtes de nuit)
  • la demie : 37,5 cl (vendue en restaurant)
  • le médium : 60 cl (inusité)
  • la bouteille : 70 cl (utilisée pour les spiritueux)
  • la bouteille : 75 cl (format standard)
  • Magnum = 2 bouteilles = 1,5 litre
  • Jéroboam = 4 bouteilles = 3 litres
  • Réhoboam = 6 bouteilles = 4,5 litres
  • Mathusalem = 8 bouteilles = 6 litres
  • Salmanazar = 12 bouteilles = 9 litres
  • Balthazar = 16 bouteilles = 12 litres
  • Nabuchodonosor = 20 bouteilles = 15 litres
  • Souverain = 35 bouteilles = 26,25 litres
  • Primat = 36 bouteilles = 27 litres
  • Melchizédec = 40 bouteilles = 30 litres
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article