Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Atelier de Jojo

Chaque jour vous trouvez des tutos a realiser du monde entier. Je remercie chacune d'entre vous pour vos visites et les autres pour leurs gentils commentaires déposés.

papiers adequats pour aquarelle

Grammage, épaisseur, grain…

Le choix du papier, une question de feeling ?

Pas vraiment. Tout dépend de la quantité d’eau que vous utilisez : pour un rendu idéal, il ne doit ni gondoler, ni entrainer les couleurs. Quelques conseils !

Le papier aquarelle est répertorié en fonction du nombre de grammes par mètre carré, compris en général entre 190 et 800 g. À savoir : plus le grammage est élevé, plus le papier résiste à la peinture et à l’eau.

  • Moins de 300 g/m² : plus économique, le papier a le défaut de gondoler plus rapidement. Il est donc indispensable de le tendre, avant de travailler, en le fixant à un support.

Pour qui ? Pour les débutants ou pour ceux qui maîtrisent parfaitement le degré d’humidité de la peinture.

  • 300 g/m² : le grammage idéal pour la plupart des aquarelles, ni trop fin ni trop épais.

Pour qui ? Pour tous, car c’est un bon compromis, et en particulier pour les débutants.

  • Plus de 300 g/m² : plus lourd et plus épais, le papier conserve davantage l’humidité. La peinture y sèche plus lentement : attendez d’être plus à l’aise avec les techniques humides avant de l’utiliser.

  • Le choix du grain dépend totalement de vos envies, de votre sujet et de la façon dont vous le traiterez. En bref, c’est à chacun son grain selon ses besoins !

     

     

    • Le grain satiné : il offre une surface très lisse, qui convient parfaitement aux traits fins et au traitement des détails.

     

     

     

    • Le grain fin : c’est la texture la plus fréquemment utilisée. Sa surface, ni trop lisse ni trop marquée, légèrement plus rugueuse que le grain satiné, est simple d’utilisation et s’adapte à (presque) toutes les situations​

    http://www.lateliercanson.com/peindre-des-arbres-en-aquarelle

     

     

     

    • Le gros grain ou grain torchon : avec sa texture plus marquée qui tend à gommer les détails, il réclame une certaine maîtrise technique. Peu adapté aux sujets riches en détails, il convient parfaitement en revanche aux effets de couleurs ou de relief.

     

    http://www.lateliercanson.com/peindre-un-paysage-en-aquarelle-brume-sur-la-montagne-technique-humide-sur-humide

     

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article