Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Atelier de Jojo

L'Atelier de Jojo

Menu
IDEES DE FEMME

IDEES DE FEMME

A la fin de l’année 1903, il gèle sur la ville de New York. Les conducteurs de tramway ne voient rien à travers leur pare-brise couvert de givre. Ils doivent régulièrement sortir la tête par la fenêtre pour éviter de provoquer un accident et sont contraints de s’arrêter de temps en temps pour retirer la glace.

De passage dans la ville,

une agricultrice de l’Alabama, Mary Anderson, a une illumination

: il faut un système pour nettoyer la vitre depuis l’intérieur de la cabine.

Elle confectionne alors le premier prototype d’essuie-glace : une bande de caoutchouc attachée à un morceau de bois

. Le balai se fixe sur un coin en haut de la vitre et est relié à une manette située dans l’habitacle.

Le conducteur peut actionner le dispositif dans un mouvement de balancier chaque fois que c’est nécessaire.

il comprend alors un bras oscillant sur lequel est fixé une lame en caoutchouc qui est retirée à la belle saison.


Mary dépose le brevet pour son invention en 1903.

Peu convaincus, les constructeurs automobiles mettent une dizaine d’années avant d’en équiper leurs véhicules en série.

En 1917, c’est une autre Américaine, Charlotte Bridgwood, qui met au point le premier essuie-glace électrique.

 

 

il comprend alors un bras oscillant sur lequel est fixé une lame en caoutchouc qui est retirée à la belle saison.

 L'inventeur William M. Folberth le rend automatique en 1951 par des moteurs électriques qui assurent le va-et-vient des balais d'essuie-glace

 Robert Kearns le dote d'un système de balayage intermittent en 1963.