Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Atelier de Jojo

L'Atelier de Jojo

Menu
CETTE FLEUR ODORANTE

CETTE FLEUR ODORANTE



Le muguet  de mai (Convallaria majalis)

est une herbacée vivace des régions tempérées dont les fleurs printanières, petites et blanches, forment des grappes de clochettes très odorantes

. C'est une plante toxique, voire mortelle après avoir mangé le périanthe.

En zone européenne tempérée, en forêt, là où sa présence est naturelle,

il serait (avec la pervenche) un bon bioindicateur d'ancienneté et de la naturalité de la forêt. Le muguet fleurit au printemps.

Il a donc été depuis l'Antiquité

une plante idéale pour célébrer la nouvelle saison,

les beaux jours qui reviennent

et pour attirer les bonnes grâces pour de futures bonnes récoltes.

 

Jadis, le Convallaria majalis, était considéré comme une plante magique 

hypocrite associée à la magie.

La légende grecque veut que le muguet fut créé par Apollon,

dieu du mont Parnasse, pour en tapisser le sol, afin que ses neuf muses ne s'abîment pas les pieds

Les Romains célébraient au début du mois de mai les Florales

, en l'honneur de Flora, la déesse des fleurs

Le brin de muguet, porte-bonheur a souvent été associé à la Madone,

les larmes versées par la Vierge Marie au pied de la croix auraient donné naissance aux fleurs de muguet en forme de clochettes blanches

. Toutefois, ses baies rouges

contiennent un puissant bouillon d’onze heures.

La déesse mère nordique, célébrée à l'équinoxe de printemps, était associée au muguet.

Des « mâts de Mai », ou bien des « arbres de Mai », étaient parfois utilisés dans le cadre des festivités Beltaine.

On fait remonter la tradition du muguet du 1er mai à la Renaissance, 

Charles IX en ayant offert autour de lui en 1561 comme porte-bonheur.

La légende veut qu'en 1560, 

Charles IXet sa mère Catherine de Médicis visitent le Dauphiné

 où le chevalier Louis de Girard de Maisonforte o

ffre au jeune roi un brin de muguet cueilli dans son jardin à Saint-Paul-Trois-Châteaux.

Le roi, charmé,

reprend cette pratique d'offrir chaque printemps un brin de muguet à chacune des dames de la cour en disant « Qu'il en soit fait ainsi chaque année »

 la coutume s’étendant rapidement à travers tout le pays

Une autre version de la légende veut qu'en 1560,

Catherine de Médicis charge le chevalier de Saint-Paul-Trois-Châteaux,

ville du département de la Drôme,

d’une mission secrète auprès des Borghèse,

ce dernier revient de chez cette riche famille italienne

et, en guise de réussite de sa mission, offre au roi à la cour de Fontainebleau un bouquet de muguet trouvé dans les bois

En France, dès 1793, le calendrier républicain de Fabre d’Églantine propose une fête du Travail (« jour du travail ») au 3e jour des sansculottide 

(le « tridi »), tandis qu'il associe le muguet au « jour républicain »

, le 26 avril et non le 1er mai, rompant ainsi avec cette tradition royale

Ce n'est qu'au début du xxe siècle qu'il sera associé à la Fête du travail, qui date elle-même de 1889.

En fait, sous Pétain, la fête des Travailleurs devient la fête du Travail et l'églantine rouge

(Rosa canina ou Rosa rubiginosa), associée à la gauche, est remplacée par le muguet.

La vente du muguet dans les rues de Nantes commença peu après 1932, avec l'instauration de la fête du lait de mai par Aimé Delrue

Elle se répandit ensuite à toute la France aux environs de 1936 avec l'avènement des congés payés.