Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chaque jour vous trouvez des tutos a realiser du monde entier. Je remercie chacune d'entre vous pour vos visites et les autres pour leurs gentils commentaires déposés.

des le matin

Le petit chaperon rouge va voir sa grand-mère quand, tout à coup, elle aperçoit le grand méchant loup tapi derrière un buisson.
- Oh ! Comme vous avez de grands yeux, lui dit-elle.
Et le loup s’enfuit sans demander son reste…

Un peu plus loin sur son chemin, le petit chaperon rouge voit le même loup caché derrière un arbre :
- Oh ! Comme vous avez de grandes oreilles, lui dit-elle.
Et le loup de s’enfuir à nouveau.

Un peu intriguée par ce comportement, le petit chaperon rouge poursuit néanmoins son chemin.
Au bout de 2 km, elle revoit le loup, caché cette fois derrière une borne kilométrique.
- Oh ! Comme vous avez de grandes dents, lui dit-elle.
Alors le loup se met à hurler :
- Mais tu vas me laisser chier tranquille ?!

 

Sur un chemin de campagne en automne, non loin d’un magnifique pommier, une petite crotte s’ennuyait.

Un coup de vent, et tombe puis roule près d’elle une très jolie pomme.

Toute heureuse d’avoir enfin de la compagnie, la petite crotte dit :
- Bonjour !

Pas de réponse.

- Bonjour ! dit à nouveau la petite crotte.

Toujours pas de réponse.

- Oh! Tu es sourde où quoi ? Je t’ai dis bonjour !

La pomme se tourne :
- Pardon ? C’est à moi que tu causes ? Non mais tu m’as vu, tu t’es vu ? Moi belle, ronde, rouge et brillante à souhait, et toi misérable petite crotte! Et tu crois que je vais t’adresser la parole ? Tu rêves !

La petite crotte est très triste, elle ne répond rien et se tourne pour ne pas que la pomme voit ses larmes.

Vint à passer sur ce chemin un gamin, sautillant et chantonnant: « Lalala lalala… »
Il voit la crotte, la contourne. Il voit la pomme, se baisse, la ramasse et la mange.

Alors la petite crotte dit à la pomme :
- A tout à l’heure !

 

C’est toujours le même fermier qui rapporte le plus de lait à la fromagerie.

Pourtant tout le monde sait dans le village que ce fermier ne possède que quelques vaches.
Alors comment fait-il?

Intrigués, les autres fermiers décident d’aller lui poser la question:
- Mais comment fais-tu pour obtenir tant de lait avec si peu de vaches ? C’est quoi ton truc ?
- Oh ! C’est tout simple…
- Je le savais ! Tu utilises des produits spéciaux.
- Mais non… où vas-tu chercher ces idées. Des produits spéciaux pour les vaches, mais non !
- Alors comment ?
- Bien c’est simple, le matin quand je vais traire mes vaches, pour les motiver je leur pose toujours la même question : « Alors mes petites ! Ce matin qu’est-ce que vous me donnez ? Du lait ou du steak ? 

 

 

Un éleveur de poulet entre dans le bar local… Il s’assied à côté d’une femme et commande un verre de champagne.

La femme dit :
- Comme c’est bizarre ? Je viens de commander un verre de champagne aussi !
- Quelle coïncidence, dit le fermier, c’est un jour spécial pour moi… je le célèbre.
- C’est un jour spécial pour moi aussi, je le célèbre aussi ! dit la femme.
- Quelle coïncidence ! dit le fermier.

Comme ils trinquent l’homme demande :
- Que célébrez-vous donc ?
- Mon mari et moi avons essayé d’avoir un enfant depuis des années, et aujourd’hui mon gynécologue m’a annoncé que j’étais enceinte !
- Quelle coïncidence, dit l’homme, je suis un éleveur de poulets et pendant des années toutes mes poules ont été infertiles, mais aujourd’hui, elles se sont toutes mises à pondre des œufs fécondés.
- C’est génial ! dit la femme, Comment avez vous fait pour que vos poules deviennent fertiles ?
- J’ai utilisé un autre coq, répond-il.

La femme sourit et dit : « Quelle coïncidence »

 

 

 

 

Chez un marchand de voiture, un gars venu du fin fond de sa campagne contemple un véhicule exposé.
- Elle est belle, hein? fait le vendeur. Une première main ! Une occase exceptionnelle, mon bon monsieur, comme neuve ! Et elle tape le 160…
- Ça veut dire quoi, taper le 160 ?
- Eh bien, par exemple, vous dînez chez vous tranquillement. Ensuite, avec votre femme, vous montez dans la bagnole, et à onze heures du soir, vous êtes à Paris. C’est pas beau ça ?
- Oh ! Cré nom ! je vas l’acheter. Je reviendrai demain avec l’argent…

Le lendemain, pas de gars de la campagne. Ni le surlendemain, ni les jours suivants. Et voilà que trois semaines plus tard, le vendeur de voiture le rencontre dans la rue.
- Et Alors, qu’est-ce qui se passe ? Vous deviez passer prendre la bagnole le lendemain, c’était convenu !
- Be oui… Mais finalement, j’ai changé d’avis. Parce que, comme m’a dit la Marie : « Qu’est-ce qu’on irait foutre à onze heures du soir dans une ville où on connaît personne ? » …

 

 

C’est un couple de paysans qui fête ses 20 ans de mariage.

Le Jules dit à la Marie :

- Tu te souviens, il y a 20 ans, quand on a fait l’amour dans le champ et que tu t’agrippais à la barrière ? Tu sais ce qui me ferait plaisir ? C’est qu’on refasse ça.

- D’accord, dit la Marie, et ils vont au champ.

Là, ils remettent ça passionnément. A la fin, le Jules dit à la Marie :

- Bon sang Marie, tu bouges encore plus qu’il y a 20 ans.

Elle lui répond :

- C’est que, il y a 20 ans, la barrière n’était pas électrifiée !!!…

 

 

Un citadin part en vacances à la campagne.

Un jour, il voit un troupeau de vaches, mais il est surpris qu’elles n’aient pas de cornes. Complètement fasciné par cette anomalie, il finit par aller voir le fermier d’à côté et lui demande :
- Dites mon brave, pourquoi ces vaches n’ont pas de cornes ?

Le fermier le regarde longuement, puis après une grande réflexion il lui répond :
- Ben en fait, y’a trois raisons qui font que les vaches è z’ont pas d’cornes.
- Ah bon !
- Oui ! La première, c’est qu’è naissent sans cornes… mais là, c’est pô l’cas. La deuxième, c’est qu’è s’battent et qu’è s’les cassent… mais là, c’est pô l’cas. Enfin, des fois, y’en à qui choppent une maladie le véto y dit que c’est la décalcification et les cornes, è tombent… mais là, c’est pô l’cas.
- Mais alors, pourquoi donc ces vaches n’ont pas de cornes, mon brave ?
- Ben en fait, si ces vaches è z’ont pô d’corne, c’est surtout pac’que c’est des chevaux……

 

 

 

 

C’est le Mathieu sur son tracteur qui traverse le village. Il décide, avant de rentrer a la maison de s’en jeter un au troquet, chez l’Emile. En attendant qu’on lui serve son verre il s’aperçoit qu’un type le regarde intensément avec un air amusé.

Mathieu finit par lui demander pourquoi il le regarde comme ça .
- Ben alors Mathieu tu ne me reconnais pas ?
- Ben, non !
- Je suis François.
- Françouet ? celui qu’y a épousé la Thérèse ?
- Mais oui !
- Vingt Dieux, l’Françouet, j’t’avions pas r’connu ! et qu’est que tu d’viens ? T’es habillé comme un ministre.
- Ah, mais je suis à Paris, la bas on m’appelle FrançOlS, je suis dans les affaires, je fais des affaires à la Bourse.
- Et c’est quoi tes affaires à la bourse ?
- Oh, c’est très simple, je reste chez moi, je téléphone pour donner des ordres, puis je monte sur la terrasse, je contemple Paris, puis je donne d’autres ordres de bourse, puis souvent je remonte sur la terrasse, puis voilà quoi, je passe ma journée à ça.

Mathieu rentre chez lui, et dit à sa Marie :
- Devines qui je viens de rencontrer ? … L’Françouet !
- Celui qu’y a épousé la Thérèse ?
- Oui, mais maintenant qu’il est à Paris il s’appelle FrançOUA et la Thérèse elle s’appelle Thérasse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article