Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chaque jour vous trouvez des tutos a realiser du monde entier. Je remercie chacune d'entre vous pour vos visites et les autres pour leurs gentils commentaires déposés.

pour lavandiere

Une lavandière était une femme dont le métier était de laver le linge à la main, dans un cours d'eau ou un lavoir. Un nom voisin était buandière.

En toutes saisons, une lavandière devait d'abord apporter le linge au bord d'un cours d'eau ou dans un lavoir public. À genoux sur une pierre plate ou sur le bord incliné du lavoir, elle jetait le linge dans l'eau, le frottait avec de la cendre, le rinçait et le tordait en le pliant plusieurs fois. Elle le battait ensuite avec un battoir en bois afin de l'essorer le plus possible. Finalement elle plaçait le linge essoré dans un panier ou une brouette pour l'amener vers le lieu de séchage.

Les artistes, peintres et poètes, ont souvent embelli l'image de ces femmes du peuple, en les présentant dans un cadre romantique et des paysages magnifiés. En fait, leur condition sociale et matérielle était dans la plupart des cas difficile : les femmes devaient, tout en lavant, s'occuper de leurs plus jeunes enfants. Leurs mains étaient très souvent abîmées pour avoir trempé trop longtemps et trop fréquemment dans l'eau bouillante ou au contraire dans l'eau parfois glacée des lavoirs.
lavoir File:ELD 9 - LA COURNEUVE - Le Lavoir.JPG
j ai connu tout ça et des souvenirs merveilleux je gardeet j aimais ce coté convivial

C’est en 1944 que Jeanne Lecalvé devient lavandière, allant d’une maison, d’une ferme à l’autre et gagnera le surnom de "Mère Denis". Issue d’une famille nombreuse et pauvre, elle travaillera été comme hiver au lavoir des bords de la Gerfleur, la rivière de Barneville-Carteret (50). Elle vivait encore dans la précarité quand, en 1972, sa vie est transformée (à 79 ans), par un publicitaire qui passait des vacances près de chez elle et la remarqua. Elle devient dès lors une figure publique connue de tous. Elle sera même l’invitée de Bernard Pivot dans l’émissionApostrophes et consacrée personnage de l’année 1972 par la revue Paris-Match. Sa rente lui permit de finir ses jours tranquilles jusqu’à sa mort en 1989.

 

 

 

 

Les blanchisseries ont pris la relève de cette activité, et la généralisation de l'eau courante dans les habitations, puis la généralisation de l'emploi des machines à laver, ont définitivement fait disparaitre ce métier pénible au milieu du XXe siècle.

 

 


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
<br /> coucou <br /> <br /> <br /> lorsque j'étais enfant, nous habitions Châtenay-Malabry ets il y'avait "une lavandière" c'était trop génial tu voyais les grand spanneaux en bois ou tapaient les femmes ............<br /> <br /> <br /> souvenirs de très bons souvenirs<br /> <br /> <br /> bisoous Sandy<br />
Répondre
L
En occitan auvergnat «faire la lessive» se dit «far la bujada» et la dame qui la fait ou dont c'est le métier est la «bujadeira» (phonetiquement: [bujadeïro/budzadeïro], de là les termes français régionaux «bugeade» & «bugeadières» sont apparus au XVIIIème siècle. En òc-moyen (Toulouse/Montpellier-Marseille) la lavandière se dit bugadiéra [bugadiyèro].
M
<br /> qu'est-ce que c'est bon d'avoir une machine à laver le linge quand on voit ces femmes courbées .....douce soirée et bonne année pour 2014<br />
Répondre
L
<br /> Coucou, sympa de penser à chacune de nous, j'aime beaucoup toutes tes recherches<br /> <br /> <br /> non, non, je n'ai jamais laver mon linge au cours d'eau, ni dans un lavoir d'ailleurs, ouf !!<br /> <br /> <br /> mais je me souvient très bien de ma G.Mère qui originaire du 50 comme la Mère Denis, mais expatriée en Provence à l'époque, qui lavait le linge de maison au lavoir du village où elle habitait, et<br /> pour nous c'etait un amusement que de pastouiller dans l'eau,<br /> <br /> <br /> c'etait la belle époque quand j'y repenses, on jouait d'un rien<br /> <br /> <br /> pour moi la lavandière est un plus une image en rapport avec la lavande qui pousse dans mon département le 04 que le rapport avec du linge<br /> <br /> <br /> j'ai un grand respect pour ces femmes qui avaient une vie plus éprouvante que la notre<br /> <br /> <br /> quel confort nous avons<br /> <br /> <br /> la lavandière est aussi le nom que l'on donne à la *bergeronette grise* n'est ce pas mimi !!<br /> <br /> <br /> merci et bonne nuit<br />
Répondre
C
<br /> Dans le village que j'habite, les bugadières entretenaient le linge des notables de Montpellier. En plus des tenues habituelles, elles portaient des bottes en zinc, très<br /> froides en hiver.<br /> <br /> <br /> Et, ce n'est pas si lointain ...<br /> <br /> <br /> Bises<br />
Répondre
C
<br /> ma grand-mère le faisait et elle étendait son linge dans le champs derrière chez elle ! bisous cath<br />
Répondre
G
<br /> Joli article !! Moi aussi j'ai connu le lavoir surtout l'été pendant les vacances, et même qu'on se tremper les pieds dedans en chantant ''Les Lavandières du Portugal" !!  C'était une autre<br /> époque !!<br /> <br /> <br /> Bisous Jojo<br />
Répondre
I
<br /> c'est difficile pour moi qui suis née avec une machine à laver le linge à la maison qu'il n'y a pas si longtemps la vie était bien difficile.<br /> <br /> <br /> on a l'impression de parler de tellement de siècles en arrière mais pas tant que ça finalement!<br /> <br /> <br /> ISa<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre