Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chaque jour vous trouvez des tutos a realiser du monde entier. Je remercie chacune d'entre vous pour vos visites et les autres pour leurs gentils commentaires déposés.

RIRES

Ernest-Antoine et Hannibal sont des malades mentaux qui résident dans un hôpital psychiatrique.
Un jour Ernest-Antoine longe la piscine. Il tombe à l'eau et coule à pic.
Ni une ni deux, Hannibal saute à l'eau et va chercher Ernest-Antoine au fond. Il le ramène à la surface.
Quand le directeur apprend l'acte héroïque de Hannibal, il décide de le laisser sortir immédiatement car il pense que si Hannibal est capable d'un tel acte il doit être mentalement stable.
Le directeur va lui-même annoncer cette bonne nouvelle à Hannibal. Il lui dit :
- J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle à t'apprendre ! La bonne c'est que nous te laissons sortir de l'hôpital parce que tu as été capable d'accomplir un acte de bravoure en sauvant la vie d'une autre personne. Je crois que tu as retrouvé ton équilibre mental. La mauvaise, c'est qu' Ernest-Antoine s'est pendu dans la buanderie avec la ceinture de sa robe de chambre.
Et Hannibal de répondre au directeur :
- Il ne s'est pas pendu, c'est moi qui l'ai accroché pour qu'il sèche...
C'est l'histoire d'un fou dans la cour de l'asile, visiblement très occupé par une corde qu'il fait lentement remonter dans ses mains.

Approche un autre : " qu'est-ce que tu fais ?"

Le premier : "ben, ca se voit non, je cherche le bout de la corde." 

L'autre :" et ben tu risques pas de le trouver, je l'ai coupé hier !"

 

 

 


Un fou joue avec une boite d'allumettes...
Il essaye d'en allumer une, mais elle ne marche pas...
Une autre : Elle ne marche toujours pas...
Encore une autre : Elle n'est toujours pas bonne...
Enfin, l'une d'elles s'allume, il souffle : Pfoouufff, je suis pas fou, celle là, elle marche, je la garde !

 

 

 

 

C'est un fou qui repeint son plafond, un autre fou arrive et lui dit :
- Accroche-toi au pinceau, j'enlève l'échelle.

 

 

C'est l'histoire d'un mec qui crève le pneu de sa voiture devant le mur d'un asile.

Sur le mur, un fou est accoudé et le regarde.

Le mec démonte sa roue, troublé par le regard fixe du fou qui le regarde toujours.

Il prend sa roue de secours et, toujours troublé, fait tombé les écrous de la roue dans la bouche d'égout qui était justement tout à côté. Alors, le mec est très embêté parce qu'il ne peut plus remonter sa roue.

Il se demande ce qu'il va faire quand tout à coup, le fou lui dit :

- Vous n'avez qu'à prendre un écrou sur chaque roue. Avec trois écrous par roue, vous pourrez facilement aller à un garage. 

Le mec, là, il est épaté :

- Ben ça alors ! C'est vachement intelligent, ce que vous me dites là. Mais qu'est-ce que vous faites dans cet asile. 

- Ben je suis fou, pas con.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

mafalda31 18/06/2017 04:32

excellents !! j'ai adorée les blagues !!
merci de ce partage
amitiés
bon W.end !

broderiemimie44 17/06/2017 23:30

Bonjour Jojo. C'est en effet un humour jaune. Je l'ai transmise à mon ex qui a été hospitalisé pour un burn out. D"'aileurs il écrit des pièces de thèatre à ce sujet. Aujourd'hui plus de 3 heures de conversation comme quoi les psys ne sont pas toujours efficaces. On m'appelle soeur rita mais c'est épuisant. Il y a plus grave dans la vie : londres.
Bonne journée. Bises. Michèle J.