Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Atelier de Jojo

L'Atelier de Jojo

Menu
aahhhhhhhhhhhhh

aahhhhhhhhhhhhh

  1. Un fou joue avec une boite d'allumettes... Il essaye d'en allumer une, mais elle ne marche pas...
    Une autre : Elle ne marche toujours pas... Encore une autre : Elle n'est toujours pas bonne...
    Enfin, l'une d'elles s'allume, il souffle : Pfoouufff, je suis pas fou, celle là, elle marche, je la garde !
  1. Deux fous en plein désert font le Paris Dakar. 
    - Il vient de neiger, dit le premier. 
    - Tu crois, demande le deuxième ? 
    - Ben oui, regarde, ils ont sablé la route !
  1. Guy et Denis sont des malades mentaux qui résident dans un hôpital psychiatrique.
    Un jour Guy longe la piscine. Il tombe à l'eau et coule à pic.
    Ni une ni deux, Denis saute à l'eau et va chercher Guy au fond. Il le ramène à la surface.
    Quand le Directeur apprend l'acte héroïque de Denis, il décide de le laisser sortir immédiatement car il pense que si Denis est capable d'un tel acte il doit être mentalement stable.
    Le Directeur va lui-même annoncer cette bonne nouvelle à Denis.
    Il lui dit : "J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle à t'apprendre !
    - La bonne c'est que nous te laissons sortir de l'hôpital parce que tu as été capable d'accomplir un acte de bravoure en sauvant la vie d'une autre personne. Je crois que tu as retrouvé ton équilibre mental.
    - La mauvaise, c'est que Guy s'est pendu dans la buanderie avec la ceinture de sa robe de chambre !"
    Et Denis de répondre au directeur : "Il ne s'est pas pendu, c'est moi qui l'ai accroché pour qu'il sèche…"
  1. Un docteur en psychiatrie a voulu tester ses malades (tous des fous) alors il a dessiné une porte sur le mur et leur a demandé d'entrer.
    Tous les fous ont attaqué la porte pour l'ouvrir sauf un qui est resté loin d'eux en éclatant de rire.
    Le docteur lui demande pourquoi il rit.
    Le fou répond : - Ces gens sont cinglés !
    Le docteur : - Pourquoi ?
    Le fou : - Parce que les clefs sont chez moi.  

Sur un parking, un fou est en train de chercher ses clefs de voiture. Un passant qui passait par là lui demande alors :
- Vous avez perdu quelque chose ?
- Oui, mes clefs…
- Vous savez vers où elles sont, que je vous aide ?
- Oui, là bas…
- Bein… Je comprends pas… Si elles sont là-bas, pourquoi cherchez-vous ici ?
- Parce qu’ici, il y a de la lumière. Je suis pas fou 

 

  1. Deux fous sont dans un auto. 
    Le fou qui conduit dit à l'autre: - Les freins ne marchent plus ! 
    L'autre lui répond: - Ce n'est pas grave ! 
    Le premier fou dit : - Mais nous sommes dans une pente ! 
    L'autre reprend : - La voiture va s'arrêter. Regarde, il y a un stop en
    1. Durant une visite dans un institut psychiatrique, un visiteur demande au directeur sur quel critère on se base pour déterminer si un patient doit être interné. 
      - Eh bien, nous emplissons une baignoire d'eau, puis nous offrons une cuillère, une tasse ou un seau au patient en lui demandant de vider la baignoire. 
      - Ah, je comprends, fait le visiteur. Une personne normale choisira évidemment le seau parce qu'il est plus gros que la cuillère ou la tasse !
      - Non, répond le directeur, une personne normale retirerait le bouchon du bain. Désirez-vous une chambre avec vue ?
    bas de la rue !
  1. Un mec crève le pneu de sa voiture devant le mur d'un asile. Sur le mur, un fou est accoudé et le regarde. 
    Le mec démonte sa roue, troublé par le regard fixe du fou qui le regarde toujours. 
    Il prend sa roue de secours et, toujours troublé, fait tomber les écrous de la roue dans la bouche d'égout qui était justement tout à côté.
    Alors, le mec est très embêté parce qu'il ne peut plus remonter sa roue.
    Il se demande ce qu'il va faire quand tout à coup, le fou lui dit : 
    - Vous n'avez qu'à prendre un écrou sur chaque roue.
    Avec trois écrous par roue, vous pourrez facilement aller à un garage. 
    Le mec, là, il est épaté : - Ben ça alors ! C'est vachement intelligent, ce que vous me dites là. 
    Mais qu'est-ce que vous faites dans cet asile ?
    1. Trois fous passent un test avant la sortie de leur centre hospitalier. 
      - Combien font 3 fois 3 ? 
      Le premier répond: - 648. Il n'est pas guéri. 
      Le deuxième répond: - Vendredi. Idem pour celui-là. 
      Le troisième répond: - Cela fait neuf. 
      - Bien! Tu es guéri ! Mais comment as-tu fait pour trouver ? 
      - C'est tout simple : j'ai divisé 648 par vendredi !
    - Ben je suis fou, pas con.
  1. Un journaliste visite un asile des fous.
    - "Comment vous vous appelez ?", demande le journaliste à l’un d’eux.
    - "Je m’appelle NAPOLEON Le Grand."
    - "Et comment savez vous que vous êtes l’empereur Napoléon ?"
    - "C’est tout simple, DIEU me l’a dit en personne !"
    A ce moment précis un grand barbu s’approche du visiteur et lui dit :
    - "Ne l’écoute pas, ce jeune garçon est complètement fou, je ne lui ai jamais adressé la parole !!!"
  1. Un fou demande à un autre : - Peux-tu me dire l'heure ? 
    L'autre lui répond : - Il est 125 kilos. 
    - Ha bon ?! J'avance, moi j'ai 35 litres.
  1. Deux fous veulent s'échapper de l'asile. Alors un des deux dit : 
    - Regarde, je vais allumer la lampe électrique, tu vas monter sur le faisceau lumineux, et tu sauteras par-dessus le mur !
    Et l'autre répond : - Tu me prends pour un con ? Quand je serai au milieu, tu vas éteindre !!!

 

  1. C'est l'histoire d'un fou dans la cour de l'asile, visiblement très occupé par une corde qu'il fait lentement remonter dans ses mains.
    Approche un autre : " qu'est-ce que tu fais ?"
    Le premier : "ben, ca se voit non, je cherche le bout de la corde."
    L'autre : " et ben tu risques pas de le trouver, je l'ai coupé hier !"

 

Allô la police ? Y'a un fou qui s'est échappé !
- Vous pouvez le décrire ?
- Il est chauve avec les cheveux en bataille !
- On ne peut pas être chauve avec les cheveux en bataille, monsieur !
- Puisque je vous dis qu'il est fou !!!  

 

  1. C'est un fou qui repeint son plafond, un autre fou arrive et lui dit :
    - Accroche-toi au pinceau, j'enlève l'échelle.