Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Atelier de Jojo

L'Atelier de Jojo

Menu
COQUINE

COQUINE

Un petit garçon, Nicolas, admire beaucoup son grand frère et passe son temps à l’espionner. Un soir, il voit son frère aller vers sa voiture. Il se dépêche alors d’aller se cacher sous la banquette arrière. Le grand frère, va chercher sa petite amie et part en rase campagne. Au bout d’un moment, il arrête la voiture et demande à la fille :
- Tu veux ou tu veux pas ?
- Je veux pas !
- Bon, puisque c’est comme ça, tu descends et tu rentres à pied.

Et elle rentre à pied.

Le  mercredi suivant, Nicolas, qui vient d’avoir une idée, prend son vélo et va voir sa petite copine. Il l’installe à l’arrière et ils partent se promener à la campagne. Au bout d’un moment, le petit Nicolas demande :
- Tu veux ou tu veux pas ?
- Ben, je veux bien.
- Bon, puisque c’est comme ça, je descends et je rentre à pied !

 


Figure bien connue à Marseille, le capitaine Ramotte, un ancien de la marine marchande, s’est lancé dans les affaires, ce qui l’amène à monter chaque semaine à Paris.

Un jour, alors qu’il s’apprête à partir, sa femme, une valise à la main, lui dit :
- Chéri ! Je t’ai fait une surprise… Je viens avec toi !
- J’aimerais tellement, répond le capitaine Ramotte qui n’en pense pas un mot, mais c’est impossible : les trains sont complets, et j’ai une chambre d’une personne…
- Je me suis occupée de tout ! J’ai pris mon billet et prévenu ton hôtel. Je serais tellement heureuse que nous passions une soirée parisienne ensemble…

Ils arrivent à Paris, s’installent à leur hôtel, et le soir, au moment où ils vont pour sortir, le concierge accourt :
- J’ai fait réserver votre table au Crazy Horse Saloon, capitaine Ramotte…
- Comment ? fait l’épouse. Tu vas voir les femmes nues quand tu montes à Paris ?
- Jamais, ma douce. C’est pour te faire plaisir que j’ai demandé au concierge de nous réserver un bon spectacle.
- Ah…

Dehors un taxi les attend :
- Au Crazy Horse, capitaine Ramotte ?
- Comment ce chauffeur le sait-il ? interroge la femme de plus en plus soupçonneuse.
- Parce que le portier lui a indiqué notre destination. C’est ça les grands hôtels !

A peine ont-ils pénétré dans le cabaret que le maître d’hôtel se précipite :
- Capitaine Ramotte, je vous ai réservé notre meilleure table…
- Ose me dire que tu n’es pas un habitué ? murmure la dame.
- J’ose, ma bien-aimée. Je ne viens jamais dans cet établissement ! C’est l’hôtel qui a demandé une très bonne table à notre nom…

Le spectacle commence. Une superbe fille entame un strip-tease éblouissant. Quand elle arrive à la dernière pièce de nylon, qu’elle fait glisser lentement le long de ses jambes, l’assistance retient son souffle. Elle fait tournoyer au-dessus de sa tête le triangle bordé de dentelle, et lance d’un voix coquine :
- C’est pour qui la petite culotte ?
Et toute la salle répond en chœur :
- Pour le capitaine Ramotte !

Dans le taxi qui les reconduit à leur hôtel, sa femme, qui s’était contenue en public, explose :
- Espèce de salaud ! Minable ! Espèce de ceci… de cela…

Et elle le traite de tous les noms d’oiseaux.

Alors le chauffeur se retourne et dit :
- Capitaine Ramotte, Dieu sait si on en a ramené des pouffiasses à votre hôtel, mais comme celle-là jamais